Vous ne savez pas quelle huile choisir pour votre moto. Elle peut être synthétique ou semi-synthétique. Motonews vous donne des pistes pour faire le bon choix. N’hésitez pas à consulter également le livret technique ou votre concessionnaire.

L’huile est le sang de votre moteur, il est très impératif de ne pas se tromper et de vérifier son niveau quotidiennement.

Son rôle

Elle permet d’abord de limiter les frottements entre les pièces internes du moteur et ainsi de les lubrifier grâce à sa viscosité. (15W40, 15W50…).

Moins de frottements, c’est aussi moins d’usures et des chevaux gratuits de gagner. L’huile sert aussi à refroidir en permanence les pièces réchauffées par la chaleur de l’explosion ou par les frictions.

Il est d’ailleurs recommandé de ne pas pousser le moteur avant que l’huile soit chaude (env.2km). Le risque est d’avoir une instabilité au niveau du ralenti.

Moteurs à refroidissement à air

Ces moteurs sont plus sensibles, et la qualité de l’huile est très importante. Ils sont assujettis à des variations de température plus importantes que sur un moteur à refroidissement liquide.

Du à l’oxydation, l’huile perd ses propriétés et devient très visqueuse  voir même presque solide dans les cas extrêmes et deviens noir. On risque la casse moteur puisque la fonction le lubrifiant de l’huile disparaît Il est donc impératif de choisir une bonne huile sur un moteur à refroidissement à air.

Les indices de viscosité

La viscosité est exprimée par un indice inscrit sur le bidon comme par exemple SAE 10 W 50

Le 10W: indique la viscosité à froid relevée à une température de 40°C. Plus ce chiffre est petit, plus l’huile sera fluide à basse température.

Démarrer deviens plus facile et l’huile assure une parfaite lubrification même à froid.

Donc une huile d’indice 30 à gauche du W (30 W 50) n’est pas idéale pour démarrer à froid l’hiver.

W50 : à son contraire cet indice indique donc la viscosité à chaud relevée à une température de 100°C. Plus cet indice est élevé, plus l’huile reste épaisse à haute température.

Précautions d’usage

  • Chauffez votre moteur au démarrage et attendre idéalement plus de 10 km avant de « tirer dessus »
  • Si vous faite un trajet court, pensez à bien faire tourner le moteur avant de partir afin de le mettre à une bonne température.
  • C’est à froid que le moteur s’use le plus vite.

Faire un vidange au moins une fois par an, même si vous n’avez fait très peu de kilomètres, l’huile finit par s’oxyder et perd ainsi ses propriétés de lubrification et d’échangeur thermique.

  • Faire une vidange au minimum tous les 5000 km et changer son filtre. C’est la meilleure garantie pour conserver son moteur.
  • Le niveau d’huile doit se situer entre le niveau upper et lower lorsque la moto est maintenue droite. Ne pas dépasser le niveau max au risque d’endommager les joints spis, ce qui imposerait de démonter la boîte de vitesse.
  • Si le voyant d’huile s’allume, arrêtez rapidement le moteur afin de remédier au problème.

Conclusion

Oubliez les huiles minérales qui sont des huiles bas de gamme les huiles synthétiques sont maintenant mieux adaptées pour les mécaniques modernes.

  • Les huiles les plus conseillées sont les huiles 100% synthèse ou semi-synthèse ayant un indice 10W40 ou encore mieux de la 5W50.
  • Les huiles de différentes marques se valent plus ou moins. Parmi les meilleures on trouve Total, Elf, Motul, Shell, Castrol…